Qu’est-ce-que le bouddhisme kadampa?

Atisha-240x320Le bouddhisme kadampa est une école du bouddhisme mahayana fondée par le grand maître bouddhiste indien, Atisha (982-1054).

Ses adeptes sont connus sous le nom de “kadampas”. “Ka” signifie “parole” et se réfère aux enseignements de Bouddha, et “dam” se réfère aux instructions spéciales d’Atisha, appelées lamrim, connues sous le nom de “étapes de la voie de l’illumination”. Les kadampas sont donc des pratiquants qui considèrent les enseignements de Bouddha comme des instructions personnelles et les mettent en pratique en suivant les instructions du Lamrim.

Les kadampas intègrent leur compréhension de tous les enseignements de Bouddha dans leur pratique du lamrim et ils intègrent leur expérience du lamrim dans leur vie de tous les jours : ils utilisent les enseignements de Bouddha comme des méthodes pratiques pour transformer leurs activités quotidiennes en la voie qui mène à l’illumination.

 


Les grands enseignants kadampas

Après Atisha, la lignée kadampa a été transmise par une succession de grands enseignants kadampas comprenant Dromtonpa, Guéshé Potowa, Guéshé Langri Tanpa, Guéshé Sharawa et Guéshé Tchekawa.

Ces précieux enseignants sont renommés, non seulement pour leur grande érudition, mais aussi pour la pureté et la sincérité de leur pratique spirituelle. Ils donnaient une importance particulière au lodjong – la pratique de l’entraînement de l’esprit – grâce auquel toutes nos expériences de la vie de tous les jours, et en particulier tous nos problèmes, souffrances et difficultés, peuvent être transformées en la voie spirituelle.

 


Les nouveaux kadampas

art-jtkLa lignée kadampa a été transmise de génération en génération jusqu’au quatorzième siècle où elle est parvenue au grand maître bouddhiste Djé Tsongkhapa .

Djé Tsongkhapa a rendu les enseignements du dharma kadam plus clairs et facilement accessibles pour les gens de son époque.

Il a montré en particulier la manière de combiner le lamrim et le lodjong avec le mahamoudra du tantra en une seule pratique quotidienne.

Tout comme l’union de l’étude et de la pratique a été le signe distinctif des premiers kadampas, l’union du soutra et du tantra est devenue le signe distinctif des disciples de Djé Tsongkhapa, connus sous le nom de nouveaux kadampas.

 


Le bouddhisme kadampa moderne

Après Djé Tsongkhapa, la nouvelle lignée kadampa s’est épanouie pendant des centaines d’années jusqu’à nos jours. Au cours des dernières années, elle a été largement répandue dans le monde entier par le maître bouddhiste contemporain Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso .